Du bateau à l'hydravion

Les inventions capitales qui expliquent la naissance de l’hydraviation par Gérard Hartmann


 
Les sportifs et les ingénieurs qui ont conçu le premier hydro-aéroplane (ancêtre de l’hydravion) n’auraient pu aboutir sans posséder la maîtrise d’un ensemble de systèmes, plus ou moins sophistiqués et interdépendants : la voilure de l’aéroplane, dont la France au début du XXe siècle possède de nombreux adeptes, tel Gabriel Voisin (1880-1973), les flotteurs de vitesse dont les coques à redan constituent la base, Alphonse Tellier (1879-1928) en étant le maître incontesté, l’hélice marine (200 tours par minute) mise au point en bassin de carène par les ingénieurs navals français et l’hélice aérienne(900 tours par minute) dont la mise au point fut effectuée dans la grande soufflerie de Gustave Eiffel (1832-1923), sans oublier un quatrième composant, le moteur à explosion d’aviation (puissant et léger), mis au point à Gennevilliers par les frères Seguin...
 
 



Les débuts du motonautisme en Europe



Salon du motonautisme à Monaco avant la 1ère guerre mondiale


Source : BNF

Quelques canots du CMC au rendez-vous de l'Erdre édition 2014



Article sur Lucien ROSENGART et les Chantiers Navals de Meulan


Lucien Rosengart crée avec Eugène Massieu, le Salon le Nautique à Paris en 1926, Cours de la Reine à Paris. Il est également président de la chambre syndicale des industries nautiques.
Avec la société Peugeot maritime, il lance une importante campagne publicitaire pour promouvoir et démocratiser le tourisme fluvial, ainsi que des guides et des cartes de navigation.