Lexique










A

Aiguillot
:
Partie mâle d'une ferrure de gouvernail, dont le pivot s'emboite dans le fémelot correspondant. 

Aileron:
Surface triangulaire fixée sous la quille à l'arrière d'une embarcation, pour lui donner un effet directionnel.

Allonge
:
L'un des éléments supérieurs d'un couple, renforçant les hauts de la coque. D'une façon générale, une allonge est une pièce de renfort placée le long d'une autre pour la prolonger.

Anguillers
:
Trous pratiqués dans les varangues et les cloisons pour permettre à l'eau des fonds de s'écouler jusqu'au point le plus bas de la coque.

Apparaux :
Ensemble des objets formant l'équipement d'un navire.

Aviron
:
Longue pièce de bois se terminant en pelle, pour propulser une embarcation à la force des bras. Le synonyme "rame" n'est pas employé dans le monde Voile-Aviron.

B

Baille à mouillage :
coffre placé à l'avant du bateau, fermé par un capot et dans lequel sont rangées l'ancre et sa ligne de mouillage.

Banc
:
Planche horizontale joignant les deux côté de la coque, habituellement fixée au plat-bord par une courbe, et servant de siège ou de soutien au mât.

Bande molle :
Bande en plastique dure, laiton, inox destinée à protéger la quille et l'étrave des chocs et de l'usure. Comme le nom le suggère cette bande est "dure".

Baille à mouillage :
Coffre placé à l'avant du bateau, fermé par un capot et dans lequel sont rangées l'ancre et sa ligne de mouillage.

Barrot (de pont) :
Chacun des éléments de charpente, perpendiculaires à l'axe longitudinal d'un bateau et fixés aux membrures, qui soutiennent les ponts.


Bordage
:
En construction bois, planche ou feuille de contreplaqué qui assemblée à d'autres, constitue le bordé ou paroi de la coque. L'alignement de plusieurs bordages bout à bout, constitue une virure.

Bordé
:
Ensemble des éléments constituant la paroi ou revêtement de la coque d'une embarcation. Les termes bordé et bordage sont parfois utilisés l'un pour l'autre, même chez les marins...

Bouchain :
Zone où le revêtement entre les fonds et la muraille de la coque change d'orientation. Si cette zone est arrondie, la coque est dite "en forme". Si elle est anguleuse, la coque est dite à bouchain vif.

Bouchain vif
:
Bouchain formant un angle entre les fonds et la muraille de la coque. Typique des constructions en contreplaqué, qui présentent un tel angle entre les virures.

Bouge
:
Courbure transversale du pont d'une embarcation. Le bouge augmente la résistance de la structure, et favorise l'écoulement de l'eau.

C

Cabin-cruiser :
Bateau à moteur d'une longueur supérieure à 8 mètres, doté d'une petite cabine, à mi-chemin entre le day-cruiser et la vedette.

Carène :
Partie immergée de la coque. Le volume de la carène est égal au volume d'eau déplacée.

Cavitation :
Phénomène de perturbation des filets d'eau sur l'hélice.

Ceinture :

Chaumard :
Guide en forme de gorge utilisé pour les amarres

Clan
:
Mortaise pratiquée dans un espar ou le bordé, pour recevoir un réa.

Clin :
Coque à clins

Coulée
:
Forme de l'arrière de la coque sous la flottaison. Joue un grand rôle dans la résistance à l'avancement d'une embarcation. Parfois "sorties d'eau", et anciennement "façons de l'arrière".

Couple
:
Pièce de charpente transversale d'une embarcation. En construction traditionnelle, les couples sont constitués de varangues, de genoux et d'allonges, disposés en deux épaisseurs de bois décalées. Voir membrure. Désigne aussi les "couples de tracé", sections transversales de la coque sur le plans, ou les "gabarits de couples", patrons d'aggloméré découpés selon ce tracé et dressés sur le chantier de construction.

Courbe
:
Pièce de renfort en forme d'équerre d'angle plus ou moins ouvert.

D

Dame de nage
:
Dispositif pivotant en forme de U, monté sur le plat-bord pour maintenir et manœuvrer un aviron.

Davier :
Petit dispositif métallique à rouleau qui, fixé sur l'étrave ou sur la delphinière, sert à guider la chaîne d'ancre.

Day-cruiser :
Bateau de moins de 8 mètres doté d'une petite cabine disposant d'un minimum d'équipement (coin cuisine,
couchette double…).

Dinghy :
Petit canot de course ou de plaisance avec un moteur hors-bord.

Drisse :
Manœuvre servant à hisser une voile, un pavillon, une vergue.

E

Écart

Jonction de deux pièces de bois, travaillées pour donner à l'ensemble une forme continue, tout en assurant la solidité de l'assemblage. Écart en sifflet, en zig-zag, en trait de Jupiter.

Écoute
:
Cordage fixé au coin inférieur d'une voile, pour la déployer ou l'orienter.

Embase :
Partie immergée de la transmission d'un moteur in board Z-drive ou hors-bord supportant l'hélice.

Elongis :
Nom de deux barres de bois placées de chaque côté des mâts.

Engoujure
:
Rainure ou gorge pratiquée dans une pièce de bois dans un but de décoration ou pour recevoir un cordage.

Épontille
:
Poteau ou colonnette verticale soutenant un pont ou un banc.

Équipet :
Planche fixée au mur de la cabine servant au rangement des petites affaires.

Espar
:
Le mât, les vergues, la bôme, sont des espars.

Étambot
:
Pièce de charpente plus ou moins verticale assemblée sur la quille à l'arrière d'une embarcation.

Étambrai
:
Pièces de renfort autour de l'ouverture de passage d'un mât à travers un banc ou un pont. Par extension, cette ouverture elle-même.

Étrave
:
Forte pièce de charpente plus ou moins verticale, assemblée à la quille et formant la partie aiguë de l'avant d'une embarcation.

F

Fausse-équerre
:
Outil formé de deux règles assemblées par un pivot, servant à relever et tracer différents angles.

Fémelot
:
Penture de gouvernail femelle, qui reçoit l'aiguillot.

Flottabilité
:
Propriété des corps flottants. Caissons de flottabilité : compartiments obligatoires, étanches ou remplis de mousse à cellules fermées, permettant à une embarcation de rester partiellement émergée même remplie d'eau.

Flottaison
:
La ligne de flottaison sépare la partie immergée de la coque (œuvres vives) de celle qui est émergée (œuvres mortes).

Fonds
:
Les fonds d'une embarcation désignent la partie inférieure de la carène.

Franc-bord
:
Partie du bordé située au-dessus de la flottaison. Autrefois muraille. Distance entre la ligne de flottaison et le livet du pont, ou la face supérieure du plat-bord.

G

Galbord :
La première virure en partant de la quille ou de la sole.

Genou
:
Pièce de bois recourbée, faisant suite à la varangue et reliant celle-ci aux allonges dans un couple constitué de plusieurs éléments.

Gîte
:
Inclinaison latérale d'une embarcation.

Gouvernail
:
Surface articulée à l'arrière d'une embarcation pour la diriger.

Gréement
:
Ensemble des cordages, manœuvres, poulies...servant à établir la voilure et tenir les mâts et les vergues.




Guirlande

Pièce horizontale en forme de V, qui renforce l'étrave par l'intérieur en la liant aux bordages latéraux de la coque.

H

Hiloire :
Parie supérieure des flancs d'un cockpit.

L

Lamellé-collé :
Technique de réalisation de pièces de charpente courbes par superposition et collage en forme de fines lames ou lattes.

Latte
:
Longue pièce de bois étroite et mince. Une latte peut servir à définir la forme de la coque sur le chantier, tracer une courbe harmonieuse sur un plan ou le long du bordé. On peut aussi border une embarcation en petites lattes collées.

Lisse
:
Longue pièce de structure disposée dans le sens de la longueur à l'intérieur ou à l'extérieur du bordé. Dans certains cas, on utilise des lisses provisoires montées sur le chantier pour déterminer la forme de la coque.

Liston
:
Baguette ou moulure courant sur la longueur de la coque, dans un but de protection ou d'esthétique.

Livet
:
Ligne d'intersection entre le pont d'un bateau et la coque. Sur une embarcation, face supérieure du plat-bord, déterminante pour l'esthétique.

M

Manœuvre
:
Cordage destiné à maintenir ou orienter une voile ou un espar. Dans le premier cas on parle de manœuvre dormante, dans l'autre de manœuvre courante.

Marsouiner :
Etre animé d'un mouvement de tangage rappelant les sauts hors de l'eau des marsouins.

Marotte :

Le petit tableau formant l'avant d'une prame.

Maille
 :
Intervalle entre deux couples voisins ou entre deux varangues.
Maître beau :
le plus grand bau du navire. Endroit où le navire est le plus large.

Membrure
 :
Ensemble de pièces formant un élément de structure transversal d'une embarcation.

P

Penture
 :
Ferrure sur laquelle pivote le gouvernail.

Plat-bord
 :
Longue pièce de bois ou lisse coiffant et renforçant le pourtour d'une embarcation.

Pont
 :
Plancher fermant totalement ou en partie, la coque d'une embarcation.

Préceinte
 :
Bordage plus épais formant comme une ceinture longitudinale autour de la coque d'une embarcation. Parfois le premier bordage sous le plat-bord.

Puits de dérive
 :
Robuste compartiment vertical s'élevant dans la coque depuis les fonds jusqu'au dessus de la surface de l'eau, pour permettre de monter et descendre la dérive sans que l'eau ne pénètre dans le bateau.

Q


Quartier
 :
Débit sur quartier, façon de scier un tronc avec des traits de scie radiaux, de façon à obtenir des planches aux traces de cernes sensiblement perpendiculaires aux faces.

Quête
 :
Inclinaison vers l'arrière d'un mât ou de l'étambot par rapport à la quille.

Quille
 :
Forte pièce de charpente allant de l'avant à l'arrière des fonds d'une embarcation, formant la base de son ossature.

Quilles d’échouage :
Longues lattes de bois dur, larges de 2cm,5, espacées de 2 à 3 centimètres. Elles recouvre la coque jusqu’au-dessus du bouchain, les plus hautes étant forcément plus courtes, en fonction de la forme du bateau.


Quille d'angle : quille protégeant l'angle formé par les bouchains.


R
Râblure
Entaille ou feuillure en V le long de la quille, destinée à recevoir la première virure ou galbord.

Raquetter :
Tendance d'une embarcation planante à ricocher d'un bord à l'autre à vive allure.


Réa
 : Roue à gorge ou rouet, partie mobile d'une poulie.

Redan :
Une coque à redan est formé d'échancrures au niveau de la coque ainsi avec la vitesse la surface mouillée diminue.






Runabout :
(mot anglais, vagabond) petit canot de course ou plaisance dont le moteur, de grande puissance, est logé à l'intérieur de la coque

S

Safran
 
Surface immergée du gouvernail.

Sole
 :
Sur une embarcation à fond plat, virure centrale formant le dessous de la coque.

T

Tableau
 :
Partie transversale sensiblement plane qui termine l'arrière de la coque. L'arrière en tableau est très répandu sur les embarcations ou les navires.

Talon
 :
Talon de quille, synonyme d'aileron.

Taquet
 :
Pièce de bois ou de métal de forme allongée, servant à tourner un cordage.

Tolet
 :
Pièce de bois ou de métal simple ou double, fichée dans le plat-bord pour servir de pivot aux avirons.

Tonture
 :
Courbe longitudinale décrite par le pont d'une embarcation, dont les extrémités sont plus hautes que le milieu. La tonture joue un grand rôle dans la tenue à la mer et l'esthétique. V

V

Varangue
 :
Pièce de charpente transversale la plus basse d'un couple. La varangue chevauche la quille et relie les deux branches d'un couple.




Virure
 :
Suite de bordages mis bout à bout.



_______

Liens :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire